jeudi 9 juin 2016

3 façons discrètes pour dire que vous êtes à la recherche d'une nouvelle opportunité sur les réseaux sociaux

Il y a quelques jours, nous avons partagé un article autour des astuces pour garder son profil à jour quand vous n'êtes pas à la recherche d'un emploi.

Il est très important de garder son profil dans les réseaux sociaux professionnel à jour. Là où il faut vraiment faire attention c'est sur comment vous vous positionnez dans le marché – un profil qui démontre une bonne maîtrise de son domaine est souvent plus demandé comparé avec un profil lambda. Mais qu'est-ce que vous faites quand vous êtes à la recherche – et vous ne souhaitez pas que votre manager actuel soit au courant ?

Souvent quand je voulais changer mon travail, j'ai vécu des situations similaires. Il y a certaines choses que j'ai appris moi-même et d'autres en discutant avec des Coaches en gestion de carrière. Aujourd'hui, je vous ai fait une liste d'éléments que je pratique pendant ma recherche d'une nouvelle opportunité :

jeudi 2 juin 2016

4 astuces simples pour garder vos réseaux sociaux professionnels à jour - même quand vous n'êtes pas à la recherche

Nous aimons tous les réseaux sociaux professionnels qui nous aident à trouver un emploi – ils mettent en avant nos talents, nos grands succès, nos qualités professionnelles et ils nous permettent de démontrer nos capacités pour faciliter l'embauche. Mais posons-nous une question : Quels efforts nous mettons pour faire les mises-à-jour quand nous nous ne sommes pas à la recherche d'un poste ?

Il est facile de ne pas faire attention aux réseaux sociaux professionnels, comme LinkedIn et Viadeo, alors que vous êtes en poste où ça se passe plutôt bien et vous n'avez pas l'intention de changer de travail dans le court-terme. Du coup, le jour où vous êtes intéressé par des opportunités ailleurs, vous avez besoin de faire beaucoup d'effort afin d'avoir un profil à jour.

Peu-importe l'industrie où vous travaillez, il est nécessaire d'être connue comme un influenceur sous une forme ou une capacité. Souvent les candidats commencent à faire les mise-à-jour au moment où ils commencent à rechercher, mais aujourd'hui, il est beaucoup plus important d'avoir un profil qui montre votre intérêt par rapport au sujet et vous positionne en tant qu'un spécialiste de votre domaine.

jeudi 26 mai 2016

Infographie: 15 questions à se poser avant d'accepter un job


Que vous soyez au chômage, que vous détestez votre boulot actuel ou que vous cherchez des nouvelles opportunités, certain entre nous se sentent obligé de sauter sur la première opportunité et dans certain cas,  je les comprends.

Mais soyez conscient, quand vous acceptez une offre d'emploi, vous quittez les autres parfois bien meilleures que celle que vous venez d'accepter. Souvent les candidats acceptent la première opportunité dès son apparition, car ils ont peur de ne pas avoir une deuxième. Certain acceptent une offre parce qu'ils ont passé beaucoup de temps dans le processus de l'envoi de la candidature et des entretiens.

On oublie qu'un emploi est un engagement à long terme, souvent de plusieurs années et donc, il est impératif qu'un candidat réfléchisse et analyse bien l'opportunité avant de l'accepter.

Voici 15 questions qui vont vous aider dans cette phase d'analyse et de réflexion :

mercredi 16 mars 2016

La question à ne pas poser à la fin de l'entretien

Vers la fin de l'entretien, votre interviewer va probablement vous demander, "Est-ce que vous avez des questions à me poser?"

Cette partie d'entretien est probablement votre dernière chance de laisser une bonne impression - et aussi rassurer à vous-même et à votre employer que c'est bien ce poste-là qui vous intéresse. Donc, il est impératif que vous posiez les bonnes questions et évitez de monter que vous n'êtes pas prêt, vous êtes fainéant ou gourmand.

jeudi 18 février 2016

11 astuces pour garder son calme lors d'une présentation

Souvent, je rencontre des personnes qui considèrent l'art oratoire comme étant leur pire cauchemar - des personnes qui ont du mal à gérer leur stress pendant une présentation. Pour un certain nombre de personnes une présentation peut être stressante - parce que ce n'est pas quelque chose qu'il font tous les jours - mais, il y a aussi des personnes qui ont beaucoup de difficultés à se positionner devant un groupe et faire un discours.

L'échec, la critique, le jugement, la gêne, la comparaison, ou le rejet - des craintes citées par des personnes qui ne sont pas à l'aise avec une présentation. Ces craintes peuvent provoquer une augmentation du rythme cardiaque, un estomac à l'envers, des sueurs, des tremblements, de l'essoufflement, les genoux faibles, sécheresse de la bouche, une voix tremblante, en rougissant, la tension musculaire, des maux de tête, le bégaiement, vertiges ou même des évanouissements.

dimanche 14 février 2016

Un réseau ouvert pour avoir plus de réussite

Qu'est-ce qui peut nous aider à réussir dans la vie? Une question qu'on se pose tous. Je vais demander à chacun de mes lecteurs pour réfléchir un peu - je suis presque sûr que vous allez citer des éléments comme du talent, l'intelligence, la persévérance, de la chance ou même du réseau. Je suis d'accord avec vous que chacun de ces attribues est important pour avoir du succès. Par contre, d'après Michael Simmons, auteur et entrepreneur, la science nous propose une réponse un peu différente.

D'après Michael, avoir tout simplement un réseau ouvert vous donne la possibilité d'avoir du succès largement plus comparé à quand vous êtes dans un réseau fermé. Dans sa recherche, presque 50% de personnes qui ont réussi dans leur carrière doivent ceci à leur réseau ouvert.

La puissance d'un réseau ouvert

Dans ce poste, je vais vous expliquer ce que c'est un réseau ouvert et l'importance d'en avoir une.

D'abord, qu'est-ce que c'est un réseau ouvert? Pour faire simple, il faut d'abord comprendre ce que c'est un réseau fermé.

Une bonne partie des gens restent dans un réseau fermé ; un réseau de personnes qui se connaissent déjà - réseau des personnes dans la même entreprise, industrie, religion ou la même partie politique. Ces types de réseaux ont certains avantages qui sont évidents. Il est beaucoup plus simple de faire des choses dans un réseau pareil parce que vous connaissez les règles, les étiquettes et les personnes présentes se convergent vers un point de vue commun.

Alors que dans un réseau ouvert, les personnes qui agissent comme un nœud de connexion entre différents groupes - peuvent finir par se sentir plus seules et moins bien compris. Avoir un réseau ouvert est difficile, car il nécessite l'assimilation de points de vue différents et contradictoires en une seule vision du monde.

Ce sont les étincelles qui volent quand les gens de différentes origines et visions du monde échangent entre eux qui font que les réseaux ouverts sont si précieux. En réunissant des personnes de différentes origines, vous gagnez la possibilité d'échapper à la pensée unique d'un seul groupe et éviter les erreurs causées par ce type de pensée ; le pouvoir de jouer le rôle d'un connecteur ou d'un traducteur entre les différents réseaux; et l'immense potentiel créatif de combiner les idées de différents domaines.

En bref, si vous êtes en mesure de supporter l'inconfort social et intellectuel en se déplaçant entre les différents groupes, vous gagnerez un énorme coup de pouce pour réussir dans votre carrière.

mercredi 10 février 2016

7 applications pour améliorer votre productivité au quotidien

L'efficacité ou la productivité est quelque chose que nous avons tous envie d'améliorer. Souvent nous entendons des remarques négatives associées aux impacts apportaient par les nouvelles technologies. Par contre, il y a des milliers d'applications qui peuvent nous aider à travailler et à s'organiser d'une manière efficace. Aujourd'hui, je vous ai sélectionné une liste des applications, gratuites, qui vont aider à avoir une meilleure organisation et efficacité.

1. Discutez avec vos amis et vos proches via Messenger



Avec 700 millions d'utilisateurs en juin 2015, cette application développée par Facebook est en train de gagner en notoriété. Les utilisateurs peuvent non seulement envoyer des messages, mais aussi passer des appels audio et vidéo. Aux Etats-Unis, il est possible d'envoyer de l'argent entre les utilisateurs également.

Plateforme : Android, iOS

2. Prenez des notes sur Evernote



Evernote vous permet de noter toutes vos idées, vos pensées et vos plans dans le même endroit, au lieu d'essayer de s'en souvenir quand ils sont tous censés tomber dans l'oublie. A partir des notes en texte simple et images, vous pouvez l'utiliser pour sauvegarder les pages web et comme votre dictaphone.

Plus tard, quand vous en aurez besoin, vous pouvez les retrouver facilement dans Evernote en utilisant le moteur de recherche.

Plateforme : Android, iOS

3. N'oubliez pas vos to-do lists sur Wunderlist



D'après moi, Wunderlist est probablement la meilleure application de la gestion de tâche dans le marché. Cette application vous permet de créer des listes privées, avoir des rappels - vous pouvez aussi partager des listes avec vos amis, la famille et les collègues afin d'avoir une collaboration complete sur tous vos projets. 

Plateforme : Android, iOS

4. Soyez productif avec Forest


Forest suit votre productivité et vous permet de visualiser votre progrès sous la forme d'un arbre. Si vous arrivez à vous concentrer pendant 30 minutes, l'arbre va fleurir complètement, si vous quittez cette application pendant ce temps-là, l'arbre va mourir.

L'idée est d'avoir une forêt à la fin qui sera une représentation de votre travail et persévérance.

Plateforme : Android, iOS

5. Créez vos rendez-vous facilement avec Sunrise Calendar 



Cette application vient avec pas mal des fonctionnalités qui sont vraiment sympa - par exemple quand vous organisez une réunion avec quelqu'un, vous pouvez tout simplement n'envoyer qu'une liste de vos disponibilités directement. Sunrise propose une bonne synchronisation avec LinkedIn et Twitter, cela vous permet d'avoir la photo et le profil de la personne que vous allez rencontrer.

Vous avez la possibilité d'ajouter plusieurs calendriers Google, Exchange et iCloud.

Plateforme : Android, iOS

6. Gardez un bon souvenir de votre quotidien avec Journey



Avec Journey vous pouvez avoir un journal très détaillé. A partir du partage de votre localisation et photos, vous pouvez même partager le temps qu'il fait en ce moment.

Cette application vous envoie des rappels pour faire des entrées et une fois vous les avez réalisé, vous avez la possibilité de les partager dans les réseaux sociaux et dans votre plateforme de blog préféré.

Plateforme : Android

7. Mettez de côté des articles intéressants pour les lire plus tard


Nous avons tous eu des occasions quand on a trouvé un article très intéressant mais, nous n'avons pas eu le temps pour le lire tout de suite. 

Au-lieu de croire que vous allez vous souvenir pour revenir le lire, vous avez la possibilité de le sauvegarder dans Pocket. Cela vous permet d'éviter des oublies et retrouver l'article facilement quand vous avez du temps.

Plateforme : Android, iOS

lundi 8 février 2016

9 astuces de négociation pour booster votre salaire

Vous demandez une augmentation au travail ou négociez votre salaire pour un nouveau poste? Une chose est sûre :  Il s'agit d'une étape dure, mais extrêmement nécessaire. Si vous ne négociez pas votre salaire au début, vous risquez de perdre beaucoup beaucoup d'argent tout au long de votre carrière.

À partir de mon expérience et des recherches que j'ai faites, je vous présente une liste de 9 astuces que je trouve très utiles pendant la phase de négociation.

1. Prenez cette étape de négociation comme une compétition

Dans cet étape de négociation, vous êtes souvent en poursuite d'un montant que votre recruteur ou manager - dans le cas d'une augmentation, ne veux pas vous accorder - donc, une situation qui peut être vue comme un jeu ou une compétition. D'après certains psychologues, en prenant cette situation comme une compétition, vous vous donner plus de chance de vous approcher du montant que vous désirez.

Des personnes qui utilisent des stratégies concurrentielles - des personnes qui connaissent leurs objectifs et poussent pour les achever - touchent un salaire largement au-dessus comparé avec ceux qui ne le font pas.

2. Utilisez des chiffres précis et faites des contres propositions 

Nous essayons tous de commencer la négociation avec un chiffre un peu plus élevé comparé à nos attentes ou dans certains cas, le marché - comme ça, on a plus de chance de dénicher un salaire qui nous convient. Mais, d'après une étude qui a été menée par Columbia Business School, nous avons plus de chance d'avoir un salaire conforme à nos attentes si on est plus précis. Pour faire simple, au lieu de demander 50k€, demandez plutôt 53k€. Il préconise d'éviter d'annoncer des chiffres ronds. 

D'après cette recherche, quand vous sortez un chiffre plus précis, vous donnez l'impression que vous avez bien fait votre recherche et qu'il y a beaucoup plus de chance que votre interviewer va le prendre comme une demande justifiée. 

3. Utilisez des information personnels pour faire des liens avec votre interviewer

Souvent nous hésitons à parler un peu par rapport à nous-même lors d'un entretien - l'idée ce n'est pas de raconter votre vie à votre futur employeur mais, vous pouvez partager certains nombres de vos expériences ou intérêts dans le but de créer un lien ou une connexion. Dans une négociation, il est très important que la personne avec qui vous êtes en train de négocier puisse vous faire confiance.

4. Évitez de négocier face-à-face

Normalement, quand vous demandez un salaire plus important, vous n'êtes pas en position de pouvoir. C'est votre futur employeur ou votre manager qui maîtrise la situation et il est fort probable qu'il va gagner. Par contre, les gens pensent différemment quand ils sont loin, surtout quand ils ne sont pas face-à-face - les hiérarchies de pouvoir comptent beaucoup moins. 

La probabilité d'avoir ce que vous souhaitez augmente largement quand vous négociez par mail.

5. Établissez un contact visuel si vous négociez face-à-face

Afin de garder la marge de manœuvre dans le processus de recrutement, un recruteur va toujours cacher son intérêt vis-à-vis de votre profil. Souvent, il est très difficile de décrypter l'émotion de certains recruteurs. Pour mieux comprendre ce qu'ils pensent, il faut garder un contact visuel le plus possible.

6. Présentez vos arguments directement

Face à une proposition, nous essayons tous de montrer que nous sommes globalement contents. Nous présentons souvent deux ou trois éléments qui nous ne plaisent pas dans la proposition, mais globalement nous montrons que nous sommes satisfaits parce que nous n'avons pas envie de montrer que nous sommes très gourmands. Par contre, quand vous raisonnez comme ça, vous perdez la possibilité de négocier ou avoir une contre-proposition.

Qu'est ce qu'il est conseillé dans cette situation c'est de sortir concrètement tous les points qui vous paraissent contraignants - il faut que vous fassiez une liste et priorisez, selon vos attentes. 

7. Ne cherchez pas "gagnant-gagnant"

Il y a toujours une tendance que lors d'une négociation, nous souhaitons trouver une solution qui rend heureux les deux parties concernées. Dans la recherche d'une solution " gagnant-gagnant" dès le départ signifie renoncer à quelque chose sans avoir nécessairement quelque chose en retour, sauf peut-être se sentir un peu mieux.

Les personnes qui cherchent un gagnant-gagnant se sentiront mieux, mais finissent par faire pire dans les négociations salariales que ceux qui cherchent un gagnant-perdant . Ces négociateurs peuvent se sentir pire, mais ils se retrouvent avec un salaire plus élevé .

8. Faites la première offre

La sagesse conventionnelle est que vous devez attendre que l'autre partie vous fasse une offre initiale afin d'obtenir plus d’information. 
Il est en fait beaucoup plus judicieux de faire la première offre parce que vous obtenez le «point d'ancrage », le chiffre qui affecte la trajectoire de la négociation. Les gens qui font des propositions élevés se retrouvent avec un bien meilleur résultat . La première offre tire l'autre personne dans sa direction, et il est difficile d'ajuster dans l'autre sens.

9. Faites un ranking de vos priorités et partagez les

Dans une négociation, par exemple, vous pourriez dire que le salaire est plus important pour vous, suivi de l'emplacement et puis le temps des vacances. Le ranking est un outil puissant pour aider vos homologues à comprendre vos intérêts sans donner trop d'informations.

jeudi 4 février 2016

Comment aborder le sujet de salaire lors d'un entretien

Il est toujours difficile d'aborder le sujet de salaire lors d'un entretien.

Il peut sembler qu'il n'y a jamais un moment idéal pour commencer une discussion là-dessus. Il ne faut pas attendre pendant trop longtemps, mais il ne faut surtout pas aller trop vite.

Les employeurs potentiels n'ont pas envie de dévoiler l'enveloppe dès le début comme ils ont envie de garder la main sur la négociation. De toute façon, ils savent que si pour un poste le salaire moyen et entre 40k€ et 45k€, vous n'allez probablement pas tenter pour 40k€. Donc, comment vous identifiez le moment idéal d'aborder le sujet de la rémunération?

Il faut savoir que si on vous conseille d'attendre jusqu'au deuxième entretien ou il faut absolument avoir l'idée sur la fourchette dès le premier entretien téléphonique, sachez qu'il n'y a aucune règle, mais que des variables.

Dans ce poste, je vais essayer de vous décrire quelques scénarios sur quand vous pouvez ramener ce sujet.

Essayez de deviner si l'interviewer est intéressé par votre profil

Avant de démarrer une conversation autour de la rémunération, essayez de comprendre si votre interviewer est intéressé par votre profil ou pas du tout.

Faites attention à la durée d'entretien physique et / ou téléphonique, échange de mail, la façon de parler... À partir de ces éléments vous pouvez avoir des indications initiales sur si votre profil colle avec le poste.

Si vous ne sentez aucun intérêt de la part de votre interviewer, ne ramenez pas le salaire sur la table.
Prenez en considération votre niveau d’expérience

Si vous êtes au début de votre carrière, il est largement conseillé de ne pas s'engager dans une discussion de salaire au début. Il est conseillé que ça soit plutôt le recruteur qui abord ce sujet.


Prenez en considération des risques quand vous abordez ce sujet trop tôt

L'argent est important pour nous tous - par contre, si vous ramenez ce sujet trop tôt, vous risquez de donner une mauvaise impression à votre futur employeur. L'interviewer peut croire que vous êtes principalement motivé avec l'argent.

Du coup, si vous aimez vraiment le poste, malgré le salaire qu'il propose, vous risquez de mettre en péril une opportunité.


Ecoutez votre instinct

Souvent les candidats attendent jusqu'au bout pour découvrir sa tranche de rémunération. Si vous voyez que ça se passe bien pendant l'entretien et vous êtes en train d'avoir de bons signes, pouvez poser la question sans attendre jusqu'à la dernière heure.

Pour certains, c'est vraiment démotivant de découvrir que le salaire proposé soit très bas après avoir passé de nombreux étapes dans le processus de recrutement.


Attendez jusqu'au point où il vous vend le poste

Pendant l'entretien vous pouvez arriver à un moment où la table a tourné - au lieu que ça soit vous qui mettez en avant vos compétences, c'est plutôt le recruteur qui commence à mettre en avant les aspects positifs du poste.

Si c'est le cas, allez-y.


Abordez le sujet délicatement

Je vous rappelle qu'il n'y a pas un meilleur moment pour ramener cette discussion mais, si vous voyez que ça se passe bien, posez la question comme "Est-ce que avec vous on peut discuter pour avoir une idée sur les émoluments proposés?" (Pause.) Si oui, est-ce que vous trouvez que c'est un bon moment pour en discuter?

En posant la question comme ça, vous évitez d'avoir un moment difficile pendant l'entretien. Qu'est ce qu'on essaie d'éviter, c'est de poser la question directement, "Combien paie le boulot?"

De plus, si ce n'est pas la bonne personne, c'est une information clé à avoir - probablement, il faut voir cette partie directement avec les RH.


Attendez-vous à une réponse vague ou flou

Même-si vous voyez que ça se passe bien pendant l'entretien et vous avez réussi à poser la fameuse question d'une manière délicate, vous risquez de ne pas avoir une réponse directe.

L'interviewer peut très bien vous répondre que, "Le salaire reste très attractif". Ne vous découragez pas si vous êtes face à une réponse pareille - il est fort probable qu'il est encore tôt pour votre futur employeur pour vous dévoiler cette information. Donc, soyez patient.


Faites attention, votre interviewer peut vous poser la même question

Si vous demandez le salaire ou la tranche, il est fort probable que votre employeur vous demande votre niveau de rémunération actuel ou qu'est-ce que vous envisagez dans un nouveau poste.

Préparez déjà vos réponses en amont pour éviter trop de réponses moins sûres ou vagues.

Quand vous demandez votre salaire, essayez de donner une tranche au lieu de votre salaire exact. Cette partie d'entretien peut ressembler à un match de ping-pong mais, vous pouvez toujours faire une bonne conclusion en disant que vous êtes beaucoup plus intéressé par l'opportunité que le salaire.


Gardez une fourchette dans la tête

Décidez-vous déjà sur quel est le minimum que vous êtes prêt à accepter. Cela vous évitera des échanges inutiles, liés avec le salaire. Mais avant, pensez à bien faire votre recherche, n'oubliez pas d'utiliser les sites en ligne ou un ami qui travaille dans le domaine.


Soyez prêt à négocier

Non seulement vous devez avoir un minimum de salaire souhaité en tête , mais également un plan pour l'avoir. La phase de préparation va vous donner la confiance pour pouvoir négocier d'une manière efficace et cela va également aider à éviter des moments délicats.


Ne vous concentrez pas que sur l'argent

L'argent est important, mais ne vous focalisez pas là-dessus.

Encore une fois, si vous ramenez cette discussion trop tôt ou très fréquemment, vous risquez de passer de mauvais signes. Concentrez-vous beaucoup plus sur pourquoi vous êtes intéressé par l'opportunité et évitez de vous décider en prenant en compte que le salaire.

Il faut surtout éviter de négocier avec des menaces genre, "Si vous ne me payez pas 50k€, je n'accepterai pas le poste" ou, "Je vais seulement accepter le poste si vous me payez 50k€." Même-si en réalité c'est ça ce que vous pensez.

dimanche 28 juin 2015

8 éléments à éviter sur son CV

Aujourd'hui, il est très important d'avoir un CV qui raconte votre histoire facilement. D'où l'intérêt d'avoir un CV non seulement sur une seule page mais quelque chose de précis. C'est ça qui vous rend différent des autres candidats. On trouve toujours des CVs qui sont des déceptions - malgré  de nombreuses années d'expériences, certains n'arrivent pas à mettre les essentiels sur ce fameux document. Donc aujourd'hui, je vous ai préparé une liste de huit éléments à éviter sur ce document, si vous n'êtes pas jeune diplômé.